On peut comparer la personne qui demande de l’aide à un individu chez qui le courant serait momentanément coupé. Le mouvement émotif engendré par une épreuve difficile agit exactement comme un fusible qui interrompt entièrement l’électricité de la maison avant que les dommages ne deviennent plus importants. Ainsi, la personne ne voit plus clair, fonctionne mal et perd son autonomie.

Pour aider cette personne, le psychologue doit d’abord quitter sa propre maison pour arriver chez l’aidé au moyen de ce qu’on appelle l’empathie. À la porte, le psychologue ne doit pas tenter de lui vendre une génératrice, mais simplement entrer chez lui avec une petite lampe de poche, ayant à l’esprit que son propriétaire connait bien les lieux. C’est ce qu’on appelle le respect.

Par une attitude calme et un ton de voix reposant, le psychologue s’efforcera de gagner la confiance de l’aidé, étant donné la crainte de celui-ci dans la noirceur. Progressivement, ils quitteront le salon pour aller vers des pièces plus en désordre, et le psychologue regardera attentivement le sol avant de poser les pieds. Poursuivant ensemble leur chemin, pas à pas et côte à côte, l’aidé n’hésitera pas à placer ses limites lorsqu’il entrera dans des pièces où il ne se sentira pas à l’aise.

De temps à autre, ils croiseront des miroirs et, en compagnie d’un psychologue d’expérience, l’aidé sera surpris de pouvoir se regarder réellement sans peur.

Progressivement, ils se dirigeront vers le sous-sol où la lampe de poche sera davantage utile. Sur leur chemin, ils rencontreront peut-être de vieilles boîtes traînant sur le plancher. Le psychologue ne sera pas trop curieux et n’éclairera que les plus encombrantes pour l’aidé. Si celui-ci décide d’en ouvrir une, l’aidant prendra soin de ne pas éblouir l’aidé avec des théories ou des questions savantes sur la provenance du contenu de la boîte, par exemple. De plus, ils prendront soin d’une boîte à la fois.

Arrivé près des fusibles, l’aidé remplacera lui-même le fusible défectueux. Si le psychologue remarque que celui-ci le remplace par un fusible déjà utilisé, il lui soulignera délicatement cet aspect.

Aussitôt, l’aidé, un peu gêné, s’empressera d’ouvrir une boîte neuve et faire appel à ses ressources pour rétablir le courant avec lui-même.

Finalement, ils remonteront et se quitteront le cœur rempli de ce partage enrichissant.

 

Extrait du guide de formation de Tel-Aide Québec que j’ai écho-crée alors que j’étais responsable de la formation des écoutants.

Plus les moyens sont limités, plus l’expression est forte…Soulanges